Implant mammaire devant ou derrière le muscle ?

Les options d’implants mammaires ne sont pas limitées au type et à la forme. Les résultats sont également influencés par la façon dont les implants sont placés. Il existe deux techniques de mise en place d’implants mammaires couramment utilisées : la méthode rétroglandulaire et la méthode rétro-pectorale (en dessous du muscle).

Emplacement rétro-glandulaire

Le patient et le chirurgien peuvent déterminer où les implants mammaires seront placés pour obtenir les résultats désirés. En utilisant la méthode rétroglandulaire, les implants sont placés sous la glande mammaire mais au-dessus du muscle pectoral.

Avantages de l’emplacement sous-glandulaire

La méthode rétroglandulaire apporte plusieurs avantages : Généralement moins de douleur et d’inconfort après une augmentation mammaire avec l’option sous -glandulaire, et le temps de récupération est également plus court. Les implants en position sur le muscle pectoral sont généralement faciles à placer. Les suites opératoires sont normales. Les implants mammaires ont généralement une durée de dix ans en moyenne, cela devrait certainement être pris en considération lors du choix de l’implant qui vous convient. Les implants sous-glandulaire peuvent créer une belle symétrie comparée aux implants sous-musculaire.

Inconvénients de l’emplacement sous-glandulaire

Plusieurs femmes croient que les implants mammaires placés sous le muscle pectoral présentent une apparence plus naturelle que les implants sous-glandulaires, qui peuvent parfois être plus ronds que les seins naturels. Les ondulations formées dans la coquille de l’implant, en raison de la pression exercée peuvent être ressenties. Les femmes qui ont peu ou presque aucun tissu mammaire peuvent en ressentir encore plus. La détection du cancer du sein peut également être impossible en choisissant un implant sous-glandulaire, l’implant se trouve dans le tissu mammaire et la glande elle-même. En outre, la rotation est plus susceptible de se produire avec l’implant sous-glandulaire. Cette condition est possible lorsque le tissu cicatriciel devient resserré autour de l’implant.

Emplacement sous-musculaire

En utilisant la méthode sous-musculaire, également connue sous le nom de la méthode rétro-pectorale, l’implant est placé sous le muscle pectoral. Le muscle pectoral entoure la paroi thoracique le long du périmètre extérieur de la zone, ce qui crée une loge naturelle et un parfait emplacement de la prothèse. Lorsque cette méthode est choisie, le muscle couvre normalement environ les deux tiers de l’implant.

Avantages d’une position d’implant sous-musculaire

La pose d’implant sous-musculaire vous donne des résultats esthétiquement satisfaisants et spécialement si vous avez une petite poitrine. Étant donné que l’implant est caché sous le muscle pectoral, les risques reconnus comme les ondulations sont assez rares. Le placement sous-musculaire d’implants en silicone a tendance à donner un aspect extrêmement naturel. Les implants sous-musculaires n’interfèrent pas avec les examens de mammographie. Grâce à cet emplacement, le tissu glandulaire peut être clairement vérifié en cas de tumeurs cancéreuses. La formation d’une coque ou une contracture capsulaire est également moins susceptible de se produire lorsque l’implant du sein est placé derrière le muscle.

Inconvénient d’une position d’implant sous le muscle pectoral

Des douleurs ressenties les premiers jours qui suivent l’intervention.

Pour en savoir plus :

Déroulement d’une augmentation mammaire