Nécessité du lifting après une importante perte pondérale

De plus en plus de patients gagnent la bataille contre l’obésité à travers les régimes, le sport ou la chirurgie bariatrique (cas de l’obésité morbide) et c’est, absolument, la meilleure décision de leur existence. Cependant, cette importante perte pondérale peut causer un relâchement cutané très important surtout au niveau du visage, du ventre, de la poitrine, des bras et des cuisses.

Quand recourir à un lifting ?

Généralement, chaque patient qui a un relâchement de la peau et qui désire la raffermir, peut recourir à un lifting mais dans le cas d’une grande perte du poids où la peau devient flasque, et trop fripée, le lifting devient une nécessité. En effet, les candidats à ce type de chirurgie doivent avoir un poids stable après trois mois de la chirurgie de l’obésité, suivre de bonnes conditions de santé et surtout doivent être conscients qu’il s’agit d’un processus de plusieurs chirurgies et que toutes les indications après la chirurgie nécessitent d’être suivies à la lettre.

Le lifting crural ou la meilleure solution pour avoir des cuisses fines

  L’une des procédures les plus demandées par les patients présentant une perte de poids massive est le lifting des cuisses ou la cruroplastie. Cela implique l’élimination de l’excès de peau et de graisse de la face intérieure de la cuisse. Souvent, il est associé à une liposculpture de cette région. La cicatrice est généralement cachée dans la région pubienne, dans le pli des fesses et dans la région interne de la cuisse.   Cette intervention chirurgicale peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale et nécessite 24 heures d’hospitalisation.   Après un lifting des cuisses, le patient doit attendre 4 à 6 semaines de récupération et porter un vêtement élastique de contention pendant 3 mois. Il bénéficie également de massages et de pressothérapie. Les exercices légers peuvent souvent être repris après 2 semaines.   Pour conclure, la chose la plus importante et le dernier conseil que je donne aux patients est d’avoir de la patience, car c’est plus qu’une chirurgie esthétique, c’est une chirurgie reconstructive, où l’affaissement généralisé sera remplacé par des cicatrices, où une préparation préopératoire spécialisée et surtout des précautions seront indispensables.